Rechercher
Contre l'utilisation de l'article 49.3 de macron

8 mars : Face au 49.3 antidémocratique de Macron 

18 mars 2023 : Face au nouveau 49/3 antidémocratique de Macron. Voici la déclaration commune de  l’Association Nationale des Communistes (A.N.C.), du Pôle de Renaissance Communiste en France (P.R.C.F.), du Rassemblement communiste (R.C.),  et de la Jeunesse pour la Renaissance Communiste en France (J.R.C.F.) 

Si Macron s’imaginait mettre fin à la mobilisation populaire en affichant son mépris pour les opposants à sa contre-réforme. Il est en échec total. 

Le recours banalisé d’E. Borne au 49/3 montre que ce gouvernement n’a même plus de majorité parlementaire, y compris avec le ralliement à sa cause des dirigeants prétendument « républicains ». L’illégitimité démocratique du régime du Macron est désormais flagrante. L’actuelle crise politique peut déboucher sur une crise de régime, voire sur une crise plus profonde encore.  

En se rappelant les paroles de Lénine :

 « Une crise révolutionnaire surgit quand ceux d’en haut ne peuvent plus gouverner comme avant et quand ceux d’en bas ne veulent plus être dirigés comme avant ». 

Dans les manifestations populaires sont du reste frappantes les références. En remontant à celle de Décembre 1995 à Mai 1968, mais aussi à 1789 avec la prise de la Bastille. Notre pays qui a connu de grandes révoltes et des moments de grands progrès sociaux. Par exemple en 1945 où fut justement gagnée la Sécurité sociale, a bien besoin d’une nouvelle accélération de l’histoire. Notre époque devrait mettre à l’ordre du jour une authentique révolution populaire et socialiste. Celle-ci mettrait enfin « le monde du travail au centre de la vie nationale ». Celle-ci mettrait enfin « le monde du travail au centre de la vie nationale ». C’est ce que préconisait déjà le Conseil National de la Résistance.

Dans ces conditions, l’A.N.C., le R.C., le P.R.C.F. et la J.R.C.F. appellent ensemble à amplifier les mobilisations sous toutes leurs formes, notamment en soutenant de toutes les façons possibles les grèves et les blocages courageux. Toutes les mobilisations des électriciens-gaziers, des travailleurs portuaires, des raffineurs, des cheminots, des éboueurs, de toutes celles et de tous ceux qui s’engagent fortement contre le déni de démocratie du régime.

Nous disons OUI ! Il est possible de gagner le bras de fer en cours. Cela se ferait en obtenant, non seulement le retrait de la contre-réforme, mais en suscitant une contre-offensive générale des travailleurs et des travailleuses, des précaires et de la jeunesse. Cette contre-offensive devrait s’étendre non seulement sur la retraite à 60 ans comme cela apparait dans nombre de défilés syndicaux, mais aussi sur les salaires, l’emploi, le gel et déconstruction des autres contre-réformes d’inspiration maastrichtienne en cours (SNCF, EDF), la reconstruction de l’Education nationale, l’interdiction des délocalisations et la sauvegarde du produire en France, le logement social, l’indemnisation du chômage, etc.  

Dans ce bras de fer, il est de la responsabilité de nos organisations communistes d’accuser frontalement. Il ne s’agit pas uniquement de se fixer à Macron et le MEDEF, mais aussi l’Union européenne. Elle orchestre la casse sociale à l’échelle du continent depuis des décennies. Elle met en place le dispositif austéritaire étouffant que constitue l’euro. N’oublions pas l’OTAN qui, en étroite alliance avec l’UE, et avec le soutien servile de Macron, crée jour après jour les conditions d’une conflagration mondiale potentiellement exterminatrice avec la Russie, voire avec la Chine populaire. Alors, plus que jamais,

«L’argent pour les salaires, pas pour la guerre !»

«L’argent pour nos pensions, pas pour les marchands de canons»

« lIs cassent nos acquis, bloquons leurs profits!»

Face au capitalisme dévastateur et à ses tendances de plus en plus réactionnaires et fascisantes. Le Pôle de Renaissance Communiste en France, le Rassemblement communiste et l’Association Nationale des Communistes réaffirment ensemble :

l’avenir appartient aux révolutionnaires et à un socialisme-communisme de nouvelle génération. 

30 mai 2023

Voici une analyse approfondie réalisée pour nos camarades d’Investig’Action. L’analyse est sur le sujet « les inégalités salariales entre femmes et hommes » en Belgique [Cliquez ici].

Partager 

Contenu qui pourrait vous intéresser

Manifestation soutien à la Palestine Rennes

14 Fév 2024

L’antisémitisme doit être combattu, son instrumentalisation aussi

L’antisémitisme doit être combattu, son instrumentalisation aussi. Cette “lutte contre l’antisémitisme” facilite la montée des extrêmes-droites. [...]
Manifestation réforme des retraites
France

1 Juin 2023

Non, la bourgeoisie ne nous fera pas retourner au 19ème siècle! lutter pour défendre des retraites dignes, c’est combattre pour un autre projet de société!

La lutte pour défendre une retraite digne, c'est combattre pour un autre projet de société. Résister aux réformes néolibérales. [...]
Le rassemblement communiste apporte tout son soutien à Jean Paul Delescaut, militant CGT Nord, est injustement condamné pour avoir exprimé sa solidarité avec la Palestine à travers un simple tract.
Fascisme,France

19 Avr 2024

Tous unis derrière Jean-Paul Delescaut et l’UD CGT du Nord !

Le rassemblement communiste apporte tout son soutien à Jean Paul Delescaut, militant CGT Nord, est injustement condamné pour avoir exprimé sa solidarité avec la Palestine à travers un simple tract. [...]
Aller au contenu principal